Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Tomte Blog
  • Tomte Blog
  • : Tout sur les voitures en plastique mou de la marque TOMTE LAERDAL, historique de la marque, détails et photos de tous les modèles de ma collection ...
  • Contact

Edito

Vous êtes actuellement    visiteur(s) sur ce blog
            Le blog Tomte Blog regroupe toutes les infos que vous puissiez rechercher au sujet de ces attachantes petites miniatures en plastique mou, dont personne ne connait le nom, mais que tout le monde reconnait en les voyant : " aaaaah, oui, j'en ai eu quand j'étais petit !!!!"  
Vous êtes de plus en plus chaque mois à venir visiter ces pages, merci encore aux fidèles visiteurs !!! N'hésitez pas à enrichir ces pages de vos commentaires !

 

 

 

 

 

 

 

Tom

 

Vous êtes actuellement    visiteur(s) sur ce blog

tout tomte ...

 

Colonne de droite dans Catégorie/"TOMTE BLOG" toutes les dernières infos en vrac, les dernières mises à jour et les évolutions du blog,... Dans "boites et coffrets" chaque mois une présentation en emballage d'origine.

 Enfin dans " inclassable " tout ce qui ne tient pas ailleurs !!!

 

 





Texte Libre

Bonjour et bienvenue, venez découvrir ma collection de véhicules en plastique mou de chez TOMTE LAERDAL, ces petites autos de couleurs méconnues qui ont fait la joie des petits des années soixante et soixante-dix dans plus d'une centaine de pays et font maintenant celle des collectionneurs.

Ce blog retrace l'histoire de la marque et celle d'un industriel Norvégien atypique, vous y trouverez la liste complète des modèles avec, au fil du temps, tous les détails qui caractérisent ma propre collection débutée ... avant même ma naissance !

Bonne visite à tous


T
om


25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 00:00

 Comment convaincre les gens de se laisser former aux différentes techniques de réanimation ? d'autant qu'à cette époque les hommes sont réticents à pratiquer le bouche à bouche a un mannequin ... homme !!!

 

 

Asmund S Laerdal choisit alors pour son mannequin un visage féminin, et pas n'importe lequel ; voici l'histoire de Resusci Anne : 

Le corps d'une jeune fille inconnue est extrait de la Seine à la fin du siècle et comme le veut l'usage, un masque de cire est fait à partir de son visage pour éventuellement être reconnu plus tard. Son regard est paisible, presque souriant, elle est belle et semble pensive. Aucune trace de violence n'est relevée et les autorités concluent à un suicide. De ce fait divers relaté par les journaux naîssent des histoires incroyables faites de beaucoup de romance, et qui vont émouvoir des générations de personnes, dont Asmund S Laerdal ...

Il est bouleversé par l'histoire de cette jeune fille retrouvée noyée, et dont l'histoire a fait le tour de l'Europe. Il pense que cela pourrait motiver les élèves dans leurs exercices : appliquer le bouche à bouche sur quelqu'un qui en aurait eu grand besoin ... Voici comment le visage de cette enfant se retrouve sur les mannequins de la société Laerdal pour devenir Resusci Anne ...

 

Repost 0
25 mars 2006 6 25 /03 /mars /2006 00:00

En 1958, lors d'un meeting sur la réanimation où sont présents le Docteur Peter Safar des Etats Unis et le Docteur Bjorn Lind de l'hopital de Stavanger en Norvège, il est constaté qu'il existe un manquement très important en matière de technique et de matériel de réanimation. Bjorn Lind a alors une idée, il connait un éditeur, fabriquant de jouets à Stavanger, capable de les aider : il s'appelle Asmund Laerdal !

A cette époque la compétition se fait pressante et Asmund S Laerdal cherche de nouveaux débouchés pour le plastique mou, c'est ainsi qu'il met en application les connaissances acquises par son entreprise pour fabriquer des blessés factices pour les besoins de la Défense Civile. Per Stromback, de la Croix Rouge Suédoise, l'oriente vers un autre projet : le "masque de réanimation" ... Asmund S Laerdal lance les essais, fabrique un prototype qu'il teste sur sa femme et son fils, et décide de continuer les expérimentations. Il faudra deux ans de développement pour voir aboutir le projet.

Prédisposé à relever un tel chalenge, il avait sauvé son fils de deux ans de la noyade en lui octroyant les premiers secours, était rompu aux dernières techniques de bouche à bouche, et développait et fabriquait sa propre gamme de matériel de premiers secours. Humaniste reconnu, créateur audacieux, c'est un entrepreneur confirmé capable de gérer au mieux son entreprise et donc de l'adapter à cette nouvelle demande.

 

 

De la coopération entre ces trois hommes va naitre une grande amitié, mais surtout voir la réalisation d'un mannequin de réanimation plus vrai que nature, ressemblant à une personne inconsciente, dont le corps répond aux sollicitations comme un vrai, et capable de recevoir successivement de nombreux élèves praticiens sans risque de contammination croisée ...

Le mannequin, appelé " Resusci Anne ", est envoyé aux Etats Unis en mai 1960 mais ne connait pas le succés espéré. Alors qu'en Norvège il est de plus en plus utilisé pour enseigner les techniques de réanimation dans les écoles ( grâce au financement d'un groupe de banques intéressé par le projet, 650 exemplaires sont vendus cette première année ). Asmund S Laerdal prend toujours une part importante dans la réalisation de ses produits ; il n'hésite pas lui même à se jeter à l'eau pour les tester, et en faire la publicité !

Son entreprise prend dès lors une dimension internationale et la Norvège devient le pays pionnier dans l'histoire du développement de matériel de premier secours ...

Repost 0
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 00:01

 Asmund S Laerdal naît en 1913 et grandit en Norvège durant les années de crise, il s'investit sérieusement dans ses études et suit à Copenhague un enseignement de marketing et publicité. A vingt ans il parcourt l'Italie à vélo puis en 1936 part seul ralier Moscou en deux roues à pédales, s'inspirant toujours des pays qu'il traverse et de toutes les cultures qu'il découvre pour se construire.

 

 

Il crée son entreprise en 1940 et commence par éditer des livres pour enfants, puis des jouets en bois, un matériau plus que courant dans son pays.

C'est lors d'un voyage aux Etats Unis en 1949, alors qu'il est à la recherche d'idées novatrices, qu'il découvre le "plastique mou". Bien que ce nouveau matériau soit jalousement gardé il rapporte l'idée bien cachée au fond de sa valise. Dès son retour débutent les expérimentations ; il cuit ses échantillons ... directement dans le four de la cuisine familiale !

Malgré d'innombrables complications il en sort ( des expérimentations, pas du four ...) la" poupée Anne", dont la production démarre un an plus tard. Cette poupée très réaliste est un énorme succés dans une Europe d'après guerre en pleine pénurie de jouets.

" De beaux jouets sont une vitamine pour les enfants " dit-il. Il continue sur sa lancée avec les petites voitures en plastique mou, solides et bon marché, que nous connaissons bien ... sous le nom de TOMTE TOYS - FURNITURE FRIENDLY.

En identifiant les besoins de chacun avec toujours une longueur d'avance il devient très rapidement un incontournable fournisseur. Alors qu'il n'était encore qu'un tout jeune homme il déclarait : " Le temps est notre plus précieux atout, à nous de l'utiliser au mieux ... "

Régulièrement en avance sur son temps, mais surtout sur la concurrence, il développe de nouveaux produits bien avant que les anciens ne deviennent obsolètes. Il est en dialogue permanent avec ses employés au sujet de ses projets, sait débusquer les professionnels auprès desquels il peut puiser nombre de conseils, et se fait des amis de certains ...

Repost 0
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 22:44

       Après avoir publié des cartes de voeux et des livres pour enfants dans les années quarante, puis fabriqué des jouets en bois, Asmund S. Laerdal se lance dans la réalisation de jouets en plastique. Les cinq premiers modèles fabriqués en 1958 dans un plastique relativement dur, à l'échelle 1:40, n'ont que peu de succès.

     C'est en 1963 qu'apparaissent les premiers modèles en plastique mou à l'échelle 1:43, ce matériau nouveau donnera vie à trente cinq modèles différents ainsi que quelques autres de plus grande taille, à l'échelle 1:24. Issus pour la plupart de moulages de miniatures de marques corgi, dinky, solido et bien d'autres, ils existent en cinq couleurs.

 

     En 1978 après plus de 100 millions de modèles vendus à travers le monde et alors que les ventes ne faiblissent pas, Laerdal decide d'arréter la production de voitures en plastique mou afin de concentrer les efforts de l'entreprise dans la conception et la fabrication du matériel médical d'urgence et d'équipements de premiers secours.

Repost 0