Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Tomte Blog
  • Tomte Blog
  • : Tout sur les voitures en plastique mou de la marque TOMTE LAERDAL, historique de la marque, détails et photos de tous les modèles de ma collection ...
  • Contact

Edito

Vous êtes actuellement    visiteur(s) sur ce blog
            Le blog Tomte Blog regroupe toutes les infos que vous puissiez rechercher au sujet de ces attachantes petites miniatures en plastique mou, dont personne ne connait le nom, mais que tout le monde reconnait en les voyant : " aaaaah, oui, j'en ai eu quand j'étais petit !!!!"  
Vous êtes de plus en plus chaque mois à venir visiter ces pages, merci encore aux fidèles visiteurs !!! N'hésitez pas à enrichir ces pages de vos commentaires !

 

 

 

 

 

 

 

Tom

 

Vous êtes actuellement    visiteur(s) sur ce blog

tout tomte ...

 

Colonne de droite dans Catégorie/"TOMTE BLOG" toutes les dernières infos en vrac, les dernières mises à jour et les évolutions du blog,... Dans "boites et coffrets" chaque mois une présentation en emballage d'origine.

 Enfin dans " inclassable " tout ce qui ne tient pas ailleurs !!!

 

 





Texte Libre

Bonjour et bienvenue, venez découvrir ma collection de véhicules en plastique mou de chez TOMTE LAERDAL, ces petites autos de couleurs méconnues qui ont fait la joie des petits des années soixante et soixante-dix dans plus d'une centaine de pays et font maintenant celle des collectionneurs.

Ce blog retrace l'histoire de la marque et celle d'un industriel Norvégien atypique, vous y trouverez la liste complète des modèles avec, au fil du temps, tous les détails qui caractérisent ma propre collection débutée ... avant même ma naissance !

Bonne visite à tous


T
om


5 avril 2006 3 05 /04 /avril /2006 00:50

Chevrolet El Camino n°14

Le Chevrolet El camino porte le numéro 14, un modèle presque passe partout tant il est banal, mais qui existe en Tomte dans une grande diversité de types de moulages, j'en possède sept versions différentes et il doit en exister probablement d'autres, ils sont tous en très bon état, voire proche du neuf.

 

 Il existe comme pour certains autres modèles de la première série deux types de moulages principaux ( comme la dépanneuse n°17 ou le camion n°15 ), avec deux renforts longitudinaux en soubassement pour la première série à roues fines bleutées et axes de roues chromés ( j'en possède juste un, ci dessous à gauche ), et un seul central pour les suivants à roues larges, noires ou bleutées et axes de roues en fer blanc, y compris une fois de plus pour une série intermédiaire à roues fines. Les renforts courent jusqu'à l'arrière pour certains ( ci dessous au milieu en orange ) ou s'arrètent à la liaison avec la benne pour d'autres ( le bleu, à droite ). 

 

 Le numéro est inscrit tout à l'arrière et en surépaisseur sur le modèle de la première version, et l'inscription " TOMTE-LAERDAL STAVANGER-NORWAY " de part et d'autre sur les renforts du dessous ( ci-dessus à gauche ).

Pour la série suivante le numéro est inscrit en avant des roues arrière, parfois au n° 14 se joint  un 41, et sur d'autres il n'y en a pas du tout. " TOMTE-LAERDAL " est présent sur chaque modèle au niveau de la traverse sous le parebrise, " STAVANGER-NORWAY " sur la traverse longitudinale pour certains ( les modèles à roues bleutées, le orange au dessus ), ou tout à l'arrière sous le benne ( les modèles à roues noires, ci-dessus à droite ), voire nulle part comme sur la verte.

                                    _    _    _    _    _

Le modèle de dinky toys bien connu pour son bi-ton blanc et turquoise n° 449 est à l'origine de la fabrication Tomte.

Attention il existe un même moulage en plastique mou sous la marque miniflex ... très ressemblant.

                                   _    _    _    _    _

Un peu d'histoire ...

Devant le succés que ford obtient avec son Ranchero depuis deux ans, Chevrolet reste persuadé que le concept est bon et cherche une place sur ce marché...

Aussi la marque subtilise à l'Impala sa face avant et sa plateforme pour la "camioniser" en lui greffant une benne, mais tout en conservant le style de la berline, et obtient le El Camino qui sera commercialisé dans sa première livrée en 59.

La version 1960 reprend les modifications de style de la nouvelle Impala, avec des formes plus anguleuses encore, et toutes les nouveautés de la voiture. les formes et le confort d'une berline se marient parfaitement avec le coté utilitaire de la benne.

Malgré le relatif succés de la recette Chevrolet ne poursuit pas et cesse la production dès le début de l'année 61 après avoir fabriqué 14 163 modèles.

Repost 0
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 00:00

Pick up Ford F100 n° 7511

Nouvelle rubrique  :  " Boites et coffrets de présentation "

Premier sujet exposé ici, dans sa jaquette de présentation, le Ford F100 pick up : le modèle a gardé sa vignette noire et or si peu commune sur le toit ( ci-dessous ). L'emballage ( très fragile ) tout comme le modèle, sont en excellent état de conservation : les parties grisées sont intactes et les parties métalliques des roues n'ont aucune oxydation ; une pièce de musée !

Le camion de pompier et la voiture "Racer" pouvaient eux aussi être vendus sous cet emballage. Dans ce cas les languettes de fixation aux axes de roues étaient légèrement différentes.

 

...( photos ebay )

Repost 0
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 00:00

Studebaker Pick Up

Premier épisode de la série " Major Models ", le pick up Studebaker Champ ( ref.7521 ) et la version dépanneuse ( ref.7522 ). Il existe aussi en bleu foncé, rouge, jaune et orange, avec roues noires, ou de couleurs. La calandre, les parechocs, feux et phares, et les vitres sont grisées à la peinture pulvérisée, et la verte a sa grue de dépannage fixée au rivet d'origine mais plus de crochet.

 

 Le modèle et la marque ne sont pas inscrits en dessous mais il est marqué " TOMTE STAVANGER-NORWAY " sur la face externe de la ridelle arrière de la benne.

Sur le dessous la seule inscription visible est le numéro de moulage, en avant des roues arrière et en arrière des roue avant ; ici le 1 pour le modèle rosé, le 2 pour le bleu et le 4 pour le vert.

                                             _   _   _   _   _

Un peu d'histoire ...

 Le Studebaker Champ fut fabriqué de 1960 à 1964, habile mariage d'une voiture et d'un camion ; en effet la cabine est empruntée à la Studebaker "Lark Compact" et le chassis provient du camion "Standard" Studebaker. Le Champ est un pick up utilitaire léger fabriqué en 1/2 et 3/4 de tonnes de charge utile uniquement.  Certains étaient vendus en simples chassis-cabine, d'autres avec des équipements spécifiques tels que grues, citernes, plateaux ou bennes.

 La production du Champ cesse lorsque Studebaker ferme ses usines d'assemblage aux Etats Unis pour  transférer sa production au Canada.

Repost 0
Published by Tom Te - dans Les Major Models
commenter cet article
25 mars 2006 6 25 /03 /mars /2006 00:00

En 1958, lors d'un meeting sur la réanimation où sont présents le Docteur Peter Safar des Etats Unis et le Docteur Bjorn Lind de l'hopital de Stavanger en Norvège, il est constaté qu'il existe un manquement très important en matière de technique et de matériel de réanimation. Bjorn Lind a alors une idée, il connait un éditeur, fabriquant de jouets à Stavanger, capable de les aider : il s'appelle Asmund Laerdal !

A cette époque la compétition se fait pressante et Asmund S Laerdal cherche de nouveaux débouchés pour le plastique mou, c'est ainsi qu'il met en application les connaissances acquises par son entreprise pour fabriquer des blessés factices pour les besoins de la Défense Civile. Per Stromback, de la Croix Rouge Suédoise, l'oriente vers un autre projet : le "masque de réanimation" ... Asmund S Laerdal lance les essais, fabrique un prototype qu'il teste sur sa femme et son fils, et décide de continuer les expérimentations. Il faudra deux ans de développement pour voir aboutir le projet.

Prédisposé à relever un tel chalenge, il avait sauvé son fils de deux ans de la noyade en lui octroyant les premiers secours, était rompu aux dernières techniques de bouche à bouche, et développait et fabriquait sa propre gamme de matériel de premiers secours. Humaniste reconnu, créateur audacieux, c'est un entrepreneur confirmé capable de gérer au mieux son entreprise et donc de l'adapter à cette nouvelle demande.

 

 

De la coopération entre ces trois hommes va naitre une grande amitié, mais surtout voir la réalisation d'un mannequin de réanimation plus vrai que nature, ressemblant à une personne inconsciente, dont le corps répond aux sollicitations comme un vrai, et capable de recevoir successivement de nombreux élèves praticiens sans risque de contammination croisée ...

Le mannequin, appelé " Resusci Anne ", est envoyé aux Etats Unis en mai 1960 mais ne connait pas le succés espéré. Alors qu'en Norvège il est de plus en plus utilisé pour enseigner les techniques de réanimation dans les écoles ( grâce au financement d'un groupe de banques intéressé par le projet, 650 exemplaires sont vendus cette première année ). Asmund S Laerdal prend toujours une part importante dans la réalisation de ses produits ; il n'hésite pas lui même à se jeter à l'eau pour les tester, et en faire la publicité !

Son entreprise prend dès lors une dimension internationale et la Norvège devient le pays pionnier dans l'histoire du développement de matériel de premier secours ...

Repost 0
10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 00:00

Peugeot 403 Cab 10

La 403 cabriolet de Peugeot made by Tomte porte le numéro 10, immortalisée par le lieutenant Colombo dans la série du même nom, elle n'a jamais fait partie de ma série d'origine mais compte aujourd'hui parmi celles que je possède dans les cinq couleurs, et dans différentes versions. Elle existerait aussi en blanc ...

La bleue, deux oranges et la rouge sont dans un état très proche du neuf, et les autres sont en bon état.

 L'une des oranges vient de la première série, la couleur est passée mais elle est dans un excellent état de conservation, avec ses roues fines, ses axes de roues chromés et son parebrise souligné d'un liseret gris ( ci-dessus )...

... La roue avant gauche n'a pas été entièrement moulée ( ci-contre ).

Il y a cinq soubassements différents ; la bleue et la rouge sont identiques à la orange de la première série, la verte n'a pas le même support au niveau du numéro, tout comme la jaune sur laquelle aucune inscription "TOMTE LAERDAL - STAVANGER NORWAY"  n'est inscrite. Enfin une autre orange n'a pas du tout le même moulage de la partie centrale que ses soeurs.

                                     _   _   _   _   _

 

Emprunté à Solido, le moule de la 403 de Tomte Toys lui est fidèle jusqu'au personnage. Seul le pare brise diffère pour les besoins du moulage.

 

                                      _   _   _   _   _

 Un peu d'histoire ... 

 

 

 

 

 C'est en avril 1955 que sort la peugeot 403, d'abord sous la forme d'une berline familiale, classique et confortable, plutôt discrète, mais dotée d'une mécanique fiable déja éprouvée sur la 203 : quatre cylindres de 56 ch, boite à quatre vitesses et transmission aux roues arrières. Elle a une bonne tenue de route et des performances honnètes pour l'époque .

Un an plus tard arrive le Cabriolet, dessiné par Marcel Pourtout sur la base de la plateforme et de la mécanique de la familiale : d'une présentation impeccable le cabriolet reçoit un traitement beaucoup plus luxueux que la berline, mais la clientèle ne répond pas présent, " beaucoup trop sobre " diront certains... et le modèle sera rapidement retiré du marché en 1961 après seulement 2050 exemplaires fabriqués.

Elle sera rendue célèbre en 1971 dans la série " Colombo". C'est l'acteur Peter Falk lui même, d'après la légende, qui trouve ce modèle un peu par hasard alors que la production le pousse à se choisir un véhicule.

Sa rareté en fait aujourd'hui un véhicule très recherché par les collectionneurs.

Repost 0
10 mars 2006 5 10 /03 /mars /2006 00:00

 Mercedes 190 SL N°11

La mercedes 190 SL numéro 11 est la première de ces pages à ne pas avoir fait partie de la série que j'ai toujours eue, mais je possède à présent les cinq couleurs et des modèles en très bon état ! En effet les deux rouges et la verte sont proches du neuf, la bleue et la orange sont en très bon état, et seule la jaune est en mauvais état puisqu'elle est coupée en deux endroits et a été grossièrement réparée, mais elle présente l'intérêt d'être quelques millimètres plus courte que les autres ...

Il y a peu de différences visibles entre tous ces cabriolets, d'autant que je ne possède aucun exemplaire à roues fines... 

   ... mais le modèle rouge ( ci-contre ), le orange et le jaune ont l'inscription TOMTE LAERDAL - STAVANGER NORWAY et le numéro 11 inscrits dans un sens, et pour la bleu et la verte qui sont issues d'un autre moule l'inscription et le numéro sont inversés. 

 

 

Enfin, seule une des deux rouges a les roues noires, toutes les autres étant bleutées. A noter qu'il existerait un modèle blanc pour cette série.

                                                                 _    _    _    _    _

Issu de la 190 SL de Solido le modèle TOMTE n'est pas modifié, seul le parebrise est simplifié pour être adapté à la fabrication d'un seul tenant. Le personnage est conservé.

 

 

                                                                  _    _    _    _    _

Un peu d'histoire ...

Le projet débute au deuxième semestre de l'année 1953, lorsque Mercedes décide de lancer une nouvelle ligne de roadsters inspirée de la célèbre 300 SL, mais beaucoup plus accessible. Elle doit être déssinée autour du chassis de la 180, raccourci pour la circonstance, et lui emprunter un maximum de pièces.

Pari réussi puisqu'est présenté au salon de Genève 1955, dans sa version définitive, le petit Cabriolet 190 SL, qui n'est pas sans rappeler sa grande soeur, mais sans les mêmes prétentions ; il n'est pas ici question de briller sur les circuits ou d'être destiné à une élite, cette routière est plus élégante que sportive, et son moteur de 1900 CC développant 105 chevaux invite à la promenade.

Bien équipé de base, il y a peu d'options disponibles, et tout au long de sa belle carrière le cabriolet ne subira que de légères retouches, sans pour autant prendre une ride.

Elle sera fabriquée jusqu'en 1963 à pour un total de 25881 exemplaires.

http://fr.auto55.com/content/page.php?id=4600

Repost 0
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 00:01

 Asmund S Laerdal naît en 1913 et grandit en Norvège durant les années de crise, il s'investit sérieusement dans ses études et suit à Copenhague un enseignement de marketing et publicité. A vingt ans il parcourt l'Italie à vélo puis en 1936 part seul ralier Moscou en deux roues à pédales, s'inspirant toujours des pays qu'il traverse et de toutes les cultures qu'il découvre pour se construire.

 

 

Il crée son entreprise en 1940 et commence par éditer des livres pour enfants, puis des jouets en bois, un matériau plus que courant dans son pays.

C'est lors d'un voyage aux Etats Unis en 1949, alors qu'il est à la recherche d'idées novatrices, qu'il découvre le "plastique mou". Bien que ce nouveau matériau soit jalousement gardé il rapporte l'idée bien cachée au fond de sa valise. Dès son retour débutent les expérimentations ; il cuit ses échantillons ... directement dans le four de la cuisine familiale !

Malgré d'innombrables complications il en sort ( des expérimentations, pas du four ...) la" poupée Anne", dont la production démarre un an plus tard. Cette poupée très réaliste est un énorme succés dans une Europe d'après guerre en pleine pénurie de jouets.

" De beaux jouets sont une vitamine pour les enfants " dit-il. Il continue sur sa lancée avec les petites voitures en plastique mou, solides et bon marché, que nous connaissons bien ... sous le nom de TOMTE TOYS - FURNITURE FRIENDLY.

En identifiant les besoins de chacun avec toujours une longueur d'avance il devient très rapidement un incontournable fournisseur. Alors qu'il n'était encore qu'un tout jeune homme il déclarait : " Le temps est notre plus précieux atout, à nous de l'utiliser au mieux ... "

Régulièrement en avance sur son temps, mais surtout sur la concurrence, il développe de nouveaux produits bien avant que les anciens ne deviennent obsolètes. Il est en dialogue permanent avec ses employés au sujet de ses projets, sait débusquer les professionnels auprès desquels il peut puiser nombre de conseils, et se fait des amis de certains ...

Repost 0
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 00:00

TOYOTA 2000GT n°24

Modèle incontournable de la série : la Toyota 2000 GT numéro 24, rendue célèbre par James Bond en 1967 dans le film " On ne vit que deux fois ", en variante cabriolet, est celle que je préfère.

 

Je possède toujours les deux de la première heure, mais en assez mauvais état ... alors que celles ci dessus sont restées comme neuves pour les deux bleues, la jaune et la orange ; on distingue encore sur les roues les débordements de moulage des roues sur les bandes de roulement, la couleur est brillante et les parebrises sont intacts.

 

 Ces modèles ont tous les roues bleutées, sauf la rouge qui a les roues noires ( ci-dessus ). Pas de roues fines ni d'axes chromés pour cette série tardive, le soubassement est identique pour tous, avec l'inscription " TOMTE LAERDAL - STAVANGER NORWAY "  sur les renforts de plancher.

 

                           _      _      _      _      _

C'est la version "JamesBondisée" de Corgi Toys sous le numéro 336 qui sert de base à la réalisation signée TOMTE. Dans un coffre spécifique, la conduite est à droite et Aki au volant, alors que James Bond est sur le siège passager et fait leur fête aux méchants !!!

La face avant a été profondément remagnée pour le modèle en plastique mou, et la conduite passe de droite à gauche, les personnages ne correspondant pas à ceux de Corgi même si le conducteur a les faux airs d'un espion de Sa Majestée !!!

                                                           _      _      _      _      _

Un peu d'histoire ...

Présentée au Salon automobile de Tokyo en 1965, la 2000 GT de Toyota ne sera commercialisée que deux années plus tard, en mai 67, après s'être brillamment illustrée en compétition au japon et aux Etats Unis.

C'est le designer allemand Albrecht Graf Goertz qui dessina le projet à la demande de Nissan, mais ce fut Toyota, alors en quète de reconnaissance et d'image, qui récupera la belle GT. Dotée d'un chassis à la tenue de route impressionnante pour l'époque, de quatre freins à disques et de trains roulants inspirés de la compétition, son moteur six cylindres de deux litres très pointu et pratiquement increvable emmène l'engin à presque 220 km/h.

Construite à 337 exemplaires, dont neuf à boite de vitesse automatique et trois à conduite à droite, seuls deux cabriolets seront produits, l'un à conduite à droite et de couleur blanche pour les besoins du film " on ne vit que deux fois " et l'autre à conduite à gauche, bleu celui là, et qui va servir pour la promotion du modèle.

La production prend fin à la moitié de l'année 1970, soit après à peine cinq années d'existence ! C'est sa rareté et ses performances qui en font aujourd'hui une pure voiture de collection extrèmement recherchée ..

 

Repost 0
11 février 2006 6 11 /02 /février /2006 00:00

THUNDERBIRD N°16

  

Episode quatre : la Ford Thunderbird porte le numéro 16. Celle qui a fait parti de mes premières Tomte ne se trouve pas dans ces modèles ; impossible de remettre la main dessus !  

La jaune et la orange sont les plus anciennes, avec leurs roues fines bleutées et leurs axes de roues chromés ( ci contre au milieu ), l'entourage de parebrise grisé de la jaune a totalement disparu et reste quelque peu visible sur la orange ( ci-dessous ).

Les quatre autres modèles, dont une deuxième jaune ( au premier plan ), sont plus récents avec leurs roues larges bleutées. Il n'y a aucune roue noire sur les modèles que je possède.

Alors que l'avant reste inchangé sur l'ensemble des versions, l'arrière diffère entre anciennes et récentes : les ailes sont biseautées sur les premières et pointues pour les autres, et l'entourage des feux est modifié ( à gauche ).

A noter que le dessous est le même sur tous ces modèles hormis la verte où le numéro 16 est à l'envers ( ci-dessous ). l'inscription TOMTE LAERDAL - STAVANGER NORWAY se trouve sur les renforts de plancher avant et arrière.

 

                                     _  _  _  _  _ 

  

 

 

 

A l'origine de la Thunderbird "norvégienne"  le modèle sorti par Corgi Toys sous le numéro 215.

 

 

Le moulage Tomte reprend le dessin complet, y compris l'intérieur où seront ajoutés les deux personnages et le chien.

                                   _  _  _  _  _ 

Un peu d'histoire 

La Thunderbird de Ford fut lancée pour faire concurence à la Corvette de Chevrolet en 1955 avec une deux places dite " Classic ". La "Squarebird" sort en 1958 pour être produite sous cette livrée jusqu'en 1960, c'est un modèle qui marie habilement luxe et volupté.

En changeant de concept, la Thunderbird 1958 marque une rupture dans l’histoire du modèle. Voulu par Robert Mac Namara, le président de Ford, qui souhaite toucher une plus large clientèle, cette remise en question complète fait de la voiture une quatre places.

On assiste à la naissance d’un modèle entièrement nouveau et plus cher, qui entre dans le segment de prix de la catégorie moyenne supérieure — où l’on trouve par exemple la Buick Super.

Elle s'embourgeoise en abandonnant toute référence sportive.

Repost 0
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 00:00

ENTRETIEN & CONSERVATION

 Les modèles nouveaux venus dans la collection arrivent assez souvent dans cet état et il est nécessaire de leur donner un coup de jeune pour voir leur vrai visage ... traces de salissure, poussière, crasse peuvent être nettoyées très aisément.

 

Nettoyage

Ce petit pictogramme qu'on retrouve sur les boites du fabriquant  résume bien la marche à suivre pour y arriver :

                                                                                                                        

... et c'est en général suffisant...

Il faut néanmoins faire attention aux anciens véhicules avec le parebrise peint qui sont plus fragiles. Je passe pour ma part les autres modèles directement au lave vaisselle ( faire un essai avec un modèle de peu de valeur ...) en prenant soin de les positionner bien à plat pour ne pas les déformer car le plastique ramolit fortement à la chaleur ; le modèle pourrait alors prendre une mauvaise forme en séchant. Un dernier coup de soufflette montée sur compresseur permet d'enlever les traces qui restent dans les endroits peu accessibles. Il n'y a hélas rien à faire pour les traces de feutre et de stylo incrustées dans le plastique.

Pour oter les axes de roues, tremper le modèle dans l'eau assez chaude pour le ramolir et sortir les roues de l'axe en les pliant légèrement, puis tirer l'axe de ses supports, on peut ainsi plus facilement dérouiller les axes et leur faire retrouver (presque ) tout leur brillant d'origine. Je pousse le détail jusqu'à repérer la position des roues et des axes pour garder le montage d'origine !!!

Il faut prendre soin de bien sécher les axes de roues pour éviter l'oxidation que j'enduits ensuite légèrement de vaseline ( la vraie ).

Stockage :

Rien de bien compliqué pour ce point, il faut juste éviter de mettre les parties fragiles en contrainte, les parebrises par exemple, sous peine de leur faire prendre de mauvaises formes, ou de poser les objets lourds dessus car là c'est toute la carrosserie qui se déforme.

Les modèles de toutes époques passent avec le temps, la couleur devient plus claire et le parebrise jaunit, le plastique est collant, il séche et devient cassant ; c'est pourquoi je stocke les miens à l'abri de la lumière.

A noter la qualité du plastique utilisé pour la réalisation car pour leur age il faut reconnaitre que le matériaux se conserve très bien et de nombreux autres jouets de la même époque n'ont pas survécus, ou sont aujourd'hui bien mal en point !!!

Repost 0
Published by Tom Te - dans TOMTE-BLOG
commenter cet article