Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Tomte Blog
  • Tomte Blog
  • : Tout sur les voitures en plastique mou de la marque TOMTE LAERDAL, historique de la marque, détails et photos de tous les modèles de ma collection ...
  • Contact

Edito

Vous êtes actuellement    visiteur(s) sur ce blog
            Le blog Tomte Blog regroupe toutes les infos que vous puissiez rechercher au sujet de ces attachantes petites miniatures en plastique mou, dont personne ne connait le nom, mais que tout le monde reconnait en les voyant : " aaaaah, oui, j'en ai eu quand j'étais petit !!!!"  
Vous êtes de plus en plus chaque mois à venir visiter ces pages, merci encore aux fidèles visiteurs !!! N'hésitez pas à enrichir ces pages de vos commentaires !

 

 

 

 

 

 

 

Tom

 

Vous êtes actuellement    visiteur(s) sur ce blog

tout tomte ...

 

Colonne de droite dans Catégorie/"TOMTE BLOG" toutes les dernières infos en vrac, les dernières mises à jour et les évolutions du blog,... Dans "boites et coffrets" chaque mois une présentation en emballage d'origine.

 Enfin dans " inclassable " tout ce qui ne tient pas ailleurs !!!

 

 





Texte Libre

Bonjour et bienvenue, venez découvrir ma collection de véhicules en plastique mou de chez TOMTE LAERDAL, ces petites autos de couleurs méconnues qui ont fait la joie des petits des années soixante et soixante-dix dans plus d'une centaine de pays et font maintenant celle des collectionneurs.

Ce blog retrace l'histoire de la marque et celle d'un industriel Norvégien atypique, vous y trouverez la liste complète des modèles avec, au fil du temps, tous les détails qui caractérisent ma propre collection débutée ... avant même ma naissance !

Bonne visite à tous


T
om


7 juin 2006 3 07 /06 /juin /2006 20:46

19 ème VW National suite

En vrac d'autres VW et dérivés ...

... les bêtes à bon dieu de toutes les couleurs, et des centaines en rangs sur l'herbe verte !!!

Douces ou piquantes, les combis se conjuguent à toutes les sauces !

 

... raz le bitume façon tassement de vertèbres, imitation rouille épave ( voir le dernier super VW mag, ou baba cool, en dehors du coin réservé aux spits et autres restos d'origine il y avait de tout !

... Et les dérivés sont de plus en plus nombreux, la faute à la pénurie de cox ???

 

Les Karman sont une famille à part et feront l'objet d'un article dans " mes voitures exceptionnelles ".

 

 

la famille fastback, nochback et variant était elle aussi représentée, avec des restos au poils pour leur réputation de boite à rouille sur roues, vaccin anti tétanique obligatoire ... ( plus en détail bientôt )

Repost 0
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 00:01

19 ème VW National ...

Un peu hors sujet bien que ce soit le mois de la Coccinelle, le 19 ème VW National où je me suis rendu ce week end est haut en couleur et en délires, voici donc quelques perles trouvées au détour des allées. Que ce soient les Cox cal-look, les Combis rabaissés ou les Variants restaurés je n'ai pu m'empécher de vous en faire profiter !!!

Admirez la brochette ...

 

... Des quatres à plat refroidis par air à perte de vue, c'est la vision du VW Nat !

 

 

 ... Choupette est de la partie évidemment, mais il y en avait pour tous les gouts ...

 

De la VW restaurée, presque plus neuve que celle qui est sortie d'usine, du cal look, du " dans son jus " ... il y avait de quoi faire plaisir à tout le monde !

Les amateurs de combi split de camping ont eu raison de faire le déplacement, une belle lignée de Suisse posait au soleil et donnait envie de s'y vautrer ... et prendre l'apéro.

 

Les Karman Ghia à toutes les sauces et de belle restauration, pas facile pour ces jouets sujet à la corrosion ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le week end prochain la suite ...

Repost 0
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 00:00

Série " Major " le tracteur et sa remorque

Le tracteur en série " Major "  accompagné de sa remorque se présente ainsi sous emballage plastifié transparent et fond cartonné aux couleurs de la marque ( blister ), c' est un modèle courant et on peut en trouver encore assez régulièrement sous cette présentation. L'âge fait malheureusement mal vieillir le coffret qui se décolle avec le temps ( notre modèle ici en a fait les frais !!! ) , et le plastique transparent a tendance à jaunir à la lumière, ce qui n'est pas le cas ici.

Le tracteur est à l'échelle 1:20, copie du fordson petit modèle pour ce qui est de son dessin, et la flèche de la remorque est à monter sur ses trois tetons de fixation. Attention à l'axe de liaison avec le tracteur qui est vraiment très fragile, on voit ci contre qu'il s'est cassé dans le logement du crochet arrière sur le tracteur !

 

Repost 0
25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 00:00

DMC 12 De Lorean ...

De Lorean est tout d'abord le nom d'un homme, et pas n'importe lequel, c'est celui d'une des figures les plus emblématiques des heures de gloire de l'industrie automobile américaine : né en 1925 à détroit, John Zachary Delorean ( qui deviendra De Lorean ) réalisera son rêve, celui de bien des hommes, construire sa propre voiture.

Il quitte en 1973 son poste de vice président de Général Motors, prime et indemnités en poche, pour créer sa propre marque, la " De Lorean Motors Compagny ". Entouré d'ingénieurs et de designers de renom, il sort de ce bouillon de matière grise la DMC-12, une voiture de sport à carrosserie en acier inoxydable non peint, chassis à poutre centrale en Y, portes à ouverture type papillon, motorisation en position centrale arrière V6 PRV de 2800 CC et 130 ch. La vitesse maxi est de près de 220 km/h.

Une usine sera construite en 78 en Irlande dans la banlieue de Belfast mais c'est dès 1976 que sort un premier prototype à motorisation Citroen. En 77 c'est le V6 PRV qui est choisi pour emmener la belle sur un deuxième proto proche de la version définitive.

Le 21 janvier 1981 sont produites les premières DMC-12 en série et cette année seront fabriquées 6539 modèles. Les ventes sont trop rares, les grêves et les incidents sont de plus en plus fréquents à l'usine de Belfast et en 82 sortent laborieusement 1126 voitures, en 83 seules 918 seront en bout de chaine ...

 

Les ventes ne suivent pas malgré l'enthousiasme des amateurs et John De Lorean, au bord de la faillite, trouve un ultime financement pour sauver sa société mais l'origine des fonds est loin d'être légale et il est rattrappé par la justice. Bien qu'innocenté par la suite le mal est fait et la De Lorean Motors Compagny ferme ses portes.

John Zachary De Lorean décède en mars 2005 alors qu'il travaillait de nouveau sur un projet de nouvelle voiture ...

Ce premier article concernant les véhicules d'exception est dédié à cette auto incroyable sur tous les points, que ce soit du point de vue de la conception, de la motorisation, du design, de son destin, de l'effet qu'elle produit lors de son passage sur les routes et cela même auprès de ceux que l'automobile laisse indifférent, de l'homme qui l'a imaginée, créée, produite, et de tous ceux qui ont espéré un jour pouvoir s'installer à son volant et qui ont réalisé leur rêve ...

Repost 0
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 00:00

Volkswagen 1200 N°13

La Volkswagen 1200 de Tomte porte le numéro 13, un modèle qui me tient tout particulièrement à coeur car elle fait elle aussi partie de mes premières Tomte d'une part, et d'autre part parce que c'est une de mes voitures préférée et que je l'ai possédée à l'échelle 1:1, "pour de vrai !!! ". LA voiture du siècle tient bien sa place dans la gamme des petites autos en plastique mou, et j'espère bientôt pouvoir vous dire pourquoi les modèles de cette gamme ont été choisis pour figurer dans le catalogue Tomte !!!

J'en possède en très bon état pour la plupart, et une rouge et la verte à l'état du neuf, seule une bleue ( ci dessous, à gauche ) est de la première série, avec ses axes de roues chromés et ses roues fines bleutées, elle a aussi comme particularité d'avoir un puit de moulage au niveau du renfort arrière en soubassement et pas d'inscription " TOMTE LAERDAL - STAVANGER NORWAY ". 

 

 

L'une des oranges ( ci contre ) a le même puit mais les roues larges et l'inscription " TOMTE LAERDAL " sur le renfort sous le parebrise, idem pour une autre bleue mais cette fois avec les roues noires ( ci contre à droite ).

 

  

La verte, la jaune et une rouge-rosée ( ci dessous ) n'ont pas de puit de moulage mais l'indication de la marque est complète, à savoir " TOMTE LAERDAL " sous le parebrise et " STAVANGER NORWAY " sur le renfort arrière du plancher. Les roues sont larges et les axes de roues en fer blanc pour les deux premières et en acier chromé pour la rouge.

Les trois dernières ( ici, à gauche !!!) ont les mêmes caractéristiques que les précédentes mais aucune inscription de la marque. La orange a les roues noires.

 

 

 

 

 

 

                                            _     _     _     _     _

Un peu d'histoire ...

Présentée à la presse au printemps 1938 après plus de quatres années de travail acharné, La KDF Wagen sort dans sa version quasi définitive mais la production avorte après tout juste 600 véhicules suite aux évènements qui précipitent le pays dans la guerre.

C'est à la fin du mois d'aout 1945 que sortent de l'usine les 3000 premières Volkswagen, sous le contrôle des britaniques en charge de la gérance du secteur. La coccinelle démarre doucement sa carrière...

La VW 1200 apparait avec cette grande vitre arrière en aout 1957 et reste dans cette livrée jusqu'en 1960, des modifications mineures sont régulièrement opérées et la coccinelle gagne en performances et en confort.

Elle sera construite à plus de 22 milions d'exemplaires toutes versions confondues.

 

Repost 0
1 mai 2006 1 01 /05 /mai /2006 21:13

TOMTE-BLOG

Voici un nouveau mois qui commence et ça sent bon le soleil, les coccinelles sortent de leur cachettes et les cox de chez Volkswagen sont de retour sur les routes, c'est le moment de présenter vers le 15 mai la volkswagen de police numéro 13 de chez Tomte !!! 

De nouvelles acquisitions vont encore grandir les rangs : Studebaker rouge avec sa grue, et la Volvo verte vient terminer le quatuor ( elle n'existerait pas en orange alors si vous en connaissez ... ).

Repost 0
Published by Tom Te - dans TOMTE-BLOG
commenter cet article
30 avril 2006 7 30 /04 /avril /2006 00:00

Land Rover Série I n°18

Le Land-Rover décapotable numéro 18 est présenté ici en série I, il existe aussi en Tomte en série II mais en version pick up et fera prochainement lui aussi l'objet d'un article. Ce " cabriolet " était parfois vendu en boite spécifique type " farm set ", avec un tracteur, sa remorque et les pots à lait, sous emballage plastifié transparent.

  Aux commandes un fermier avec son chien assis sur le siège passager, et un bidon de lait dans la benne du même style que ceux groupés par neuf de la remorque du tracteur.

Les dessus sont tous identiques et seuls les soubassements diffèrent, à noter que je n'en possède pas de la première série à roues fines.

Le modèle orange est quand même doté d'axes de roues chromés et semble donc être un modèle intermédiaire ( ci dessous à droite ), c'est de plus le seul à ne pas avoir de renfort latéral au niveau du parebrise ni d'empreinte de coulage au niveau du pot à lait. Idem pour le rouge ci-dessus au premier plan.

Le vert est le seul avec ce type de soubassement, marquage du numéro comme les précedents mais en plus renfort au niveau du parebrise, les axes de roues sont en fer blanc et les roues sont bleutées.

Le Bleu, l'autre rouge et le jaune ( ci-dessus au centre ) ont un marquage sur une surface plus large et des renforts au niveau du parebrise, le rouge a lui les roues noires, il semblerait qu'ils appartiennent à la dernière série.

Les modèles jaune, orange et vert ci dessus sont dans un état proche du neuf et les autres sont en bon état, sans dommages au parebrises ni oxydation des axes de roues.

Enfin on remarque qu'aucune inscription " TOMTE-LAERDAL STAVANGER-NORWAY " ne se retrouve sur le soubassement. 

                                  _    _    _    _    _ 

 

 

Voici le modèle qui a servi de moulage pour obtenir le Tomte ; le Dinky Toys numéro 340, et dont la forme a été conservée, sauf le parebrise. Même la roue fixée à l'arrière des dossiers est présente et la conduite reste " à l'anglaise ".

 

 

 

 

 

                                  _    _    _    _    _

Un peu d'histoire ...

C'est le président de Rover, Spencer Wilks, qui confie en 1947 à son frère Maurice, alors ingénieur en chef, la mission de fabriquer un véhicule qui remplacerait la mythique Jeep Willys laissée par les américains après la guerre, et qui en reprendrait les principales caractéristiques, à savoir l'encombrement et les performances. Le projet est de courte durée de vie et doit servir à faire survivre l'entreprise en ces temps difficiles de pénurie d'après guerre.

La marque Land Rover est ainsi née et le Série I est présenté en avril 48 au salon d'Amsterdam : Il est destiné à l'origine pour un usage agricole et industriel, restriction d'acier oblige la carrosserie est fabriquée grace aux excédents d'aluminium de l'aéronautique, et le moteur 4 cylindres de 1600 CC est emprunté à la Rover P360.  

 

 

 Le série I sera fabriqué jusqu'en 1958 à plus de 200 000 exemplaires avant de céder sa place au série II.

 

Repost 0
30 avril 2006 7 30 /04 /avril /2006 00:00

( mise à jour de l'article paru le 30 décembre 2005 )

Jeep Willys n° 2    

 

Deuxième modèle détaillé ici, elle porte de numéro 2 dans la famille TOMTE, la Jeep Willys a elle aussi survécu au bac à sable familial ... elle présente l'intéret de faire partie des modèles les plus riches et variés en versions.

 Le modèle orange fait partie des premiers fabriqués, avec ses roues fines bleutées, ses axes de roues chromés et son cadre de parebrise peint grossièrement en gris sur sa face intérieure. La calandre légèrement renfoncée possède sept barres ( ci-dessus au centre et en dessous à droite ).

Ce deuxième exemplaire rouge est décoré aux couleurs des pompiers ( ci-contre ). Je ne sais pas si c'est une version qui a existé réellement chez Tomte mais la vignette sur le capot est de la même taille que celle des autos neuves.

 

 

 Sur le modèle jaune il n'y a plus que six barres verticales et la calandre devient affleurante, le cadre de parebrise est peint cette fois sur sa face extérieure, et beaucoup plus finement ( ci-dessous au centre ). Les roues sont toujours fines mais La roue de secours est déportée, tout comme le modèle orange, alors que sur les versions suivantes elle fait partie intégrante de la porte arrière. C'est une version intermédiaire.

 

 L'inscription TOMTE LAERDAL - STAVANGER NORWAY est en surépaisseur et d'un seul tenant.

 Les autres modèles comme le bleu ( ci-dessus à gauche ) et le rouge, plus récents, ont les roues larges et le cadre de parebrise perd son liseret gris, les renforts de roues avant sont en forme de " t " alors qu'ils étaient en " H " sur les anciennes ( ci contre ).

                                   _    _    _    _    _

Un peu d'histoire ...

Conscient de la dégradation de la situation internationale en 1940, le ministère de la guerre lance un appel d'offre pour doter l'armée américaine d'un engin de reconnaissance, léger, robuste et capable d'affronter tous les terrains, les autorités offrent le marché à Willys. Baptisée "Jeep"- un terme d'argot militaire désignant tous les véhicules d'essai - elle est une parfaite synthèse de rusticité et de modernisme.

 Fabriquée de 1941 à 1945 pour cette version chez Willys et chez Ford où elles seront également construites à partir de 1942, la MB s'illustrera sur tous les fronts et deviendra l'un des symboles de la liberté retrouvée.

Reconnaissable entre toutes, présente dans toutes les mémoires, la Jeep Willys MB a connu tous les champs de batailles. Et pourtant, jamais un véhicule militaire n'a suscité autant de sympathie.

Elle sera produite à environ 640.000 exemplaires (360.000 Willys, 280.000 Ford).

 

 

 

 

Repost 0
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 00:00

 Comment convaincre les gens de se laisser former aux différentes techniques de réanimation ? d'autant qu'à cette époque les hommes sont réticents à pratiquer le bouche à bouche a un mannequin ... homme !!!

 

 

Asmund S Laerdal choisit alors pour son mannequin un visage féminin, et pas n'importe lequel ; voici l'histoire de Resusci Anne : 

Le corps d'une jeune fille inconnue est extrait de la Seine à la fin du siècle et comme le veut l'usage, un masque de cire est fait à partir de son visage pour éventuellement être reconnu plus tard. Son regard est paisible, presque souriant, elle est belle et semble pensive. Aucune trace de violence n'est relevée et les autorités concluent à un suicide. De ce fait divers relaté par les journaux naîssent des histoires incroyables faites de beaucoup de romance, et qui vont émouvoir des générations de personnes, dont Asmund S Laerdal ...

Il est bouleversé par l'histoire de cette jeune fille retrouvée noyée, et dont l'histoire a fait le tour de l'Europe. Il pense que cela pourrait motiver les élèves dans leurs exercices : appliquer le bouche à bouche sur quelqu'un qui en aurait eu grand besoin ... Voici comment le visage de cette enfant se retrouve sur les mannequins de la société Laerdal pour devenir Resusci Anne ...

 

Repost 0
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 00:00

Citroen DS cab 21

Le onzième modèle de ces pages est la Citroen DS cabriolet et porte le numéro 21, une voiture française de plus dans cette liste de 32 modèles. On s'aperçoit très vite qu'il s'agit en fait d'une berline sur laquelle le toit a été découpé ; en effet les quatres portes indiquent bien que la base n'est pas un cabriolet.

La verte et la rouge sont dans un état proche du neuf et les autres en bon état, seule la verte a les roues noires, toutes les autres étant bleutées.

Tous les soubassements sont identiques, sauf la verte pour laquelle l'inscription " TOMTE-LAERDAL " n'existe pas, elle est remplacée par " STAVANGER-NORWAY " habituellement présent sur la face interieure des portes gauches.

 

                                                                     _   _   _   _   _

 

 La citroen DS de Dinky Toys sous le n°24C a servi de base à la réalisation du modèle Tomte, le toit a été enlevé et les personnages ajoutés.

 

 

 

 

                                                                      _   _   _   _   _

 Un peu d'histoire ...

Son succés est immédiat, sa naissance fait instantannément le tour du monde, relayé par les journalistes comblés par cette nouvelle révélation : c'est de la DS dont on parle ici !

Présentée au salon de Paris 54 la DS 19 est une traction avant, équipée d'un moteur de 1 911 cm3 de 70,5 ch et d'une Boîte à 4 vitesses, le tout emmène la bête à 140 km/h de vitesse maxi pour une honorable consommation pour l'époque de 10 l/100 km. La DS est équipée de la suspension hydropneumatique à correcteur automatique de hauteur et dotée d'une multitude d'autres inovations technologiques, Il ne faut pas non plus oublier de parler de son aérodynamisme si spécifique et novateur.     

 

La DS a été produite d’octobre 1955 à avril 1975. 1 456 115 exemplaires ont été fabriqués tous modèles confondus.

On en trouve de nos jours aux quatres coins de la planète.

Repost 0
Published by Tom Te - dans N°21 Citroen DS
commenter cet article